poilu de 14   Le XX ème siècle...


    Deux guerres mondiales, d'autres coloniales, Mai 68, Internet... Un siècle bien rempli !


Le XX ème siècle. Que s'est il passé ?


La première guerre mondiale
L'aviation, les voitures.
Le Black Thursday ou le Krach de 1929
Le front populaire 1936
Avancées sociales et congés payés.
La deuxième guerre
La guerre froide entre pays de l'ouest et de l'est.
La réconciliation franco-allemande.
Les guerres coloniales (Indochine, Algérie)
Mai 68, une autre vision de la société.
La chute du mur de Berlin.
L'Informatique et Internet

Pour les guerres du XX ème siècle voir la page Monument aux morts


Ce siècle est celui de la rupture avec le passé.

La loi de 1905 sépare l'église et l'état. Un siècle après on imagine mal la portée d'une telle loi. La campagne était toujours très catholique, même si depuis quelques décennies l'anticléricalisme s'installait doucement et si la pratique religieuse était mise en veilleuse.
D'ailleurs à Pouilly, cela posa un cas de conscience à la municipalité. L'abbé Bontemps avait pendant 50 ans exercé ses bons et loyaux services. Fallait il en reconnaissance, lui laisser l'usufruit du presbytère quand sa retraite arriva ?  En désaccord avec la loi de 1905, on lui laissa.

L'affaire Dreyfuss, conflit social et politique, s'achève enfin en 1906 mais laisse une société  très divisée.
Le chemin de fer, la radio, le téléphone rapprochent les gens. L'électricité arrive dans les villages et l'eau courante sur l'évier. La médecine fait enfin des merveilles.
 
Mais c'est surtout la  première guerre qui va bouleverser la vie traditionnelle.
La France est essentiellement rurale. On reste attaché au village, à la cellule familiale même si celle-ci a subi l'érosion de l'expérience industrielle du XIX ème.
En 1914 les gens évacuent, sont mobilisés, les femmes remplacent les hommes partis au front. C'est un bouleversement social autre que les révolutions de 1789, 1830, 1848 ou la commune de Paris.
Certes le XIX ème avait quelque peu érodé nos habitudes campagnardes. Certains étaient partis en ville en quête d'un avenir meilleur. On se mariait un peu plus loin que le bout du village, on avait un peu voyagé, ne serait-ce que pour accomplir son service militaire.

Ce sont aussi les débuts de l'aviation qui aboutiront à envoyer un homme sur la lune en 1969.


En 1936 le front populaire permet enfin aux ouvriers de prendre des congés. Ces ouvriers prennent conscience de leur droits et de leur importance.
Mais c'est aussi le "black thursday" ou jeudi noir, le 29/10/1939. Un krash à la bourse de New-York mais qui déferlera sur l'Europe.

La deuxième guerre accentuera encore cette rupture avec le passé.
L'exode, le joug allemand, la résistance, mais aussi la collaboration, l'extermination massive, changeront profondément la mentalité des Français.

De Gaulle et sa V ème république.
La IV éme est moribonde. On change de gouvernement toutes les semaines. On fait appel au "Grand Charles"
Les guerres de décolonisation brassent les appelés, les populations sont déplacées. D' Indochine ou Algérie, ces guerres vaudront deux morts à Pouilly.
De Gaulle prônera le rapprochement franco-allemand. Curieusement il sera contre une Europe unie et quand il l'acceptera, sera contre l'entrée de l'Angleterre. Visionnaire ? Peut être.
Parmi les bons mots de notre président :
Le départ de l'Algérie... "Je vous ai compris".
Sa "certaine idée de la France"...
Son "Vive le Québec libre" !
Et puis la révolution de mai 68. Une société ankylosée dans ses certitudes, d'éducation, de morale, de politique découvre qu'on peut penser et vivre autrement !
Quelques étudiants suivis par une masse ouvrière vont remuer le pavé à Paris et en province. L'utopie veut le pouvoir et il est "interdit d'interdire".
Ce mouvement décrié aujourd'hui, eut le mérite de secouer une société immobilisée. Et contrairement à aujourd'hui, les manifestants croyaient en quelque chose.
Pouilly à part quelques discussions de café, ne fut guère touché.

De Gaulle dut partir après un référendum calamiteux.
Ce qui n'empêchera,  50 ans après de voir des politiciens de tout bord, ne l'ayant pas connu, se prévaloir de son aura.
En oubliant au passage sa politique en "Françafrique", ses barbouzes et autres.

Puis Pompidou, Giscard. Des gouvernements sans grand relief, si on oublie les avions renifleurs, les diamants de Bokassa dévoilés par le journal satyrique "Le Canard enchainé".
Puis la gauche avec Mitterand qui sera le seul à accomplir 2 mandats.
En 1981 la peine de mort est abolie. Badinter est passé par là.

Le service militaire supprimé par Jacques Chirac et qu'on se propose en 2018 de rétablir. Ce Chirac que la classe agricole vénère, pour l'avoir vu "flatter le cul des vaches" au salon de l'agriculture, sans avoir pour autant résolu ses problèmes.


Puis internet, le portable, facebook, twitter et autres qui bouleversent maintenant la vie de nos jeunes générations.
Mais ne disait-on pas déjà cela quand apparut le téléphone ?